Accueil

Toutes les nouvelles

Photos

Téléchargement

Liens

CROA

 

Admin

Autour du Soleil

HISTOIRE DU SYSTEME SOLAIRE
La formation et l'évolution du Système solaire sont déterminées par un modèle aujourd'hui très largement accepté et connu sous le nom « hypothèse de la nébuleuse solaire ». Selon les estimations issues de ce modèle, le Système solaire a commencé d'exister il y a 4,55 à 4,56 milliards d'années avec l'effondrement gravitationnel d'une petite partie d'un nuage moléculaire géant. La plus grande partie de la masse du nuage initial s'est effondrée au centre de cette zone, formant le Soleil, alors que ses restes épars ont formé le disque protoplanétaire sur la base duquel se sont formés les planètes, les lunes, les astéroïdes et les autres petits corps du Système solaire.



Le Système solaire a considérablement évolué depuis sa formation initiale. Nombre de lunes se sont formées à partir du disque gazeux et des poussières encerclant leurs planètes associées, alors qu'on suppose que d'autres ont été formées indépendamment puis capturées par une planète. Enfin, d'autres encore, comme la Lune de la Terre, seraient (très probablement) le résultat de collisions cataclysmiques. Des collisions entre des corps ont eu lieu continuellement jusqu'à nos jours et ont joué un rôle central dans l'évolution du Système solaire. Les positions des planètes ont sensiblement glissé, et certaines planètes ont échangé leurs places. On suppose maintenant que cette migration planétaire a été le principal moteur de l'évolution du jeune Système solaire.


Les distances ne sont pas à l'échelle.

LA FAMILLE DU SOLEIL
Aujourd’hui chaque planète suit une orbite stable (cela ne durera pas hélas) autour du Soleil.
Mercure, Vénus, la Terre et Mars forment le groupe des planètes telluriques : composées de roches et de métaux

Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune forment le groupe des planètes géantes : composées principalement d'hydrogène et d'hélium sous différents états (gazeux et liquide métallique) selon la profondeur.

Il est à noter que ces dernières sont régulièrement nommées gazeuses alors qu’une grande partie de leur composition n’a rien de gazeux.



La révolution (rien à voir avec celle de 1789) caractérise le temps nécessaire pour une planète à effectuer une orbite complète autour du Soleil.
La rotation représente la durée pour une planète à tourner sur elle-même.
Malgré les apparences visuelles lorsque vous observez le ciel, rappelez-vous que rien n’est immobile et que tout bouge.
A l’issue de leur formation et des grands bouleversements des débuts du Système Solaire, les planètes tournent sur elles-mêmes selon un angle avec le plan de l’écliptique.



A part Vénus et Uranus, les planètes tournent dans le même sens de rotation avec une inclinaison, plus ou moins stable, de 2° à près de 30°.
Uranus, inclinée à 97°, « roule » sur son orbite et Vénus, « contrariante », tourne dans le sens opposé de la majorité. Résultat du « Billard cosmique » des premiers temps du Système solaire ? Mystère.
Vous me direz, pourquoi les planètes ne sont pas carrées ?



Dans un corps solide ou liquide, les forces d'attraction mutuelles entre toutes les particules se composent, et tout se passe comme si les particules étaient attirées vers un seul et même point, qui est le centre de gravité du corps. C'est ainsi qu'à la surface de la Terre, les corps sont attirés par toute la masse de la Terre comme si elle était rassemblée au centre. C'est la raison de la pesanteur, et c'est pourquoi les objets tombent à la verticale, en direction du centre de la planète. Dans ces conditions, un corps céleste suffisamment massif s'établit naturellement dans un état d'équilibre dit hydrostatique qui, en l'absence de rotation, lui confère une forme parfaitement sphérique.
Les planètes du système solaire sont parfois accompagnées de corps rocheux plus petits, ce sont des satellites.



Notre système solaire est aussi composé de comètes et d'astéroïdes de taille variable.

En 1990, Voyager 1 a pris une photo du Système solaire à 6 milliards de km de la Terre présente sous la forme d’un TOUT PETIT point bleu.



En 2010, la sonde Messenger, en orbite autour de Mercure, a complété le portrait vu de l’intérieur du Système solaire.



Dans le système solaire, les distances s’expriment en Unités Astronomiques (U.A.). Une U.A. correspond à la distance moyenne entre le Soleil et la Terre soit environ 150 millions de km et plus précisément : 149 597 870 700 m (définition de l’Union Astronomique Internationale en 2012).


Dernière modification le : 06/03/2017 @ 20:00
Catégorie : Aucune

Infos !

Réunion le 6 octobre

Atelier le 13 octobre

Jour de la Nuit le 14 octobre

International Observe the Moon Night le 28 octobre

Marathon de Messier dans la nuit du 17 au 18 mars


Nuit des Etoiles le 4 août